Menu Fermer

Le Père Pierre Jean, AA, témoigne sur le CPE

Aidez-nous, partagez ce contenu :

Dix semaines à la CPE (Clinical Pastoral Education) furent pour moi un moment privilégié pour aborder la formation émotionnelle et la formation professionnelle au ministère. Cela m'a également aidé à former du personnel afin de mieux comprendre le ministère pastoral dans le domaine de la santé et d'acquérir les compétences spirituelles, psychologiques et comportementales nécessaires au ministère. En d’autres termes, je trouve le programme CPE important, bénéfique et je n’ai rien vu qui appelle des améliorations, car il prépare ma propre mort en ayant de meilleures relations avec Dieu, les autres, la nature et soi-même. Cette préparation peut vouloir dire trouver, revendiquer et réparer moi-même que je suis moi-même partagé avec d'autres. À la fin de ma vie, je serai jugé en fonction de ce que j’ai aimé, non pas de ce que j’apporterai, mais de ce que je pourrai quitter.

En fait, le programme de CPE ne m’avait pas fixé d’attentes énormes au début et j’ai pensé que c’était amusant et relaxant de comparer avec la formation universitaire que j’ai étudiée en France. Cependant, il était très exigeant avec des exigences écrites: 12 verbatims, 8 rapports de croissance, 1 évaluation à mi-parcours, 1 auto-verbatim, 1 image biblique, 1 étude de cas, 1 évaluation du point final et 400 heures de visite des patients. Toutes ces exigences m'ont mis au défi non seulement de mieux comprendre mon être humain, ma conscience de ministre et les manières dont le ministère affecte une personne, mais aussi d'apprendre de ce ministère par la réflexion, la discussion et l'évaluation avec d'autres étudiants et superviseurs. Cela ne m’a pas élevé, cela m’a ramené à un niveau humain auquel je n’étais pas allé depuis longtemps. Cela a été réalisé pour m'aider à comprendre également les problèmes théologiques découlant de l'expérience.

La plupart des expériences que j'ai vécues au CPE ont été de visiter, d'écouter et de tenir la main des patients pour les consoler, pour prier et pour parler du Dieu miséricordieux et de son pardon. J'y ai rencontré des gens qui vivaient la réalité la plus inévitable de la vie: la mort. À travers eux, je pouvais soit regarder mon passé ou mon passé me ramener à qui j'étais et où je suis. C'est pourquoi je me suis demandé d'ouvrir mon cœur pour que l'esprit puisse mieux comprendre. faire confiance au Dieu de mon passé qui me fait confiance dans le présent. Maintenant, quelle que soit la situation, la première question qui me vienne à l’esprit: comment vous sentez-vous! Avec cette question, j’espère en apprendre davantage sur l’attitude d’écoute du cœur et davantage de compassion envers les autres. De plus, j'ai appris de ces manquements grâce à la sensibilisation que le groupe CPE m'a aidée à avoir. À travers une évaluation personnelle et le partage des autres, j'ai essayé d'écouter, de discerner et d'intérioriser tout ce qui était bon ou mauvais afin de modifier mes problèmes et d'améliorer mes points forts. En tant qu'être humain, il était difficile d'écouter et d'accepter lorsque les pairs disaient leurs réactions ou leurs propres problèmes. Alors j'ai senti que ce n'était pas dramatique, au contraire, je devais être vide, être la vérité, être humble et me purifier davantage. C'est donner le moi qui est englouti avec Dieu et recevoir d'autres personnes qui ont besoin de Dieu. Je suis très heureux d’accueillir cela avec ouverture, car j’estime en tant qu’être humain inachevé que j’ai le désir ardent de grandir davantage dans une relation profonde avec Dieu, avec les autres, et de devenir meilleur chaque jour en amour de Dieu et amour des autres.

La dernière expérience que je voudrais partager est l'expérience IPDR et les soins holistiques. Les soins holistiques s’intéressent à l’ensemble de la personne et englobent non seulement sa santé physique, mais également leur santé sociale, émotionnelle, spirituelle et leur bien-être. C’est la raison pour laquelle je suis très conscient de cette question: comment continuer à penser en harmonie entre le corps, l’esprit, les émotions, la spiritualité et l’auto-prise en charge au quotidien! En tant qu’aumônier, j’ai reconnu que l’IPDR (Incarnation-Passion-Mort-Résurrection) est une expérience importante pour l’aumônier de l’hôpital ainsi que pour le soin pastoral. Cela m'aide non seulement à entrer profondément dans le mystère de la foi et du mystère du salut, mais aussi à comprendre profondément que Jésus-Christ, fils de Dieu, est pleinement humain et pleinement divin. C'est vraiment un Emmanuel.

En conclusion, le CPE m'a donné les expériences particulières parmi les expériences que j'ai eues pendant 10 ans de la prêtrise. CPE, la formation la plus émotive que je n’oublie jamais dans ma vie. Je me souviens toujours de mon groupe nommé TORAH, ce qui signifie: CONFIANCE - OUVERTURE - RESPECT - ACCEPTATION - HUMINITÉ. Cela me transforma et affecta fermement dans mon ministère non seulement la dimension horizontale mais également la dimension verticale.

Aidez-nous, partagez ce contenu :